Nouvelles

De l’usage de l’information donnée à un journaliste de Sud Ouest

ou

De l’information politique à l’anecdote !

Centre pénitentiaire de Bordeaux-Gradignan

Le texte de Sud Ouest du mercredi 19 octobre page 26 «Une motion pour la reconstruction de la prison» :

Jean-Yves Mames (Parti socialiste) avance pour sa part une intervention du député, Alain Rousset (PS), disant que le ministre de la Justice 

a rappelé « que toutes les prisons dont la construction est lancée, seront construites ». M. Mames ajoute que le député Rousset 

« attend maintenant de disposer d’éléments concrets ». 

L’information donnée au journaliste par la liste «Gradignan Notre Vision» : 

Lors de la séance des questions au gouvernement du mercredi 12 octobre 2016, M. Jean-Jacques URVOAS, garde des sceaux, 

ministre de la justice a dit : 
‟Un premier élément va me permettre de rassurer beaucoup de parlementaires qui m’ont interrogé : toutes les prisons dont la construction 

est lancée, je pense notamment à Saint Etienne, pour François Rochebloine, à Gradignan, pour Alain Rousset,…

Je pense aussi à Baie-Mahault, pour le président Chalus, ou à Basse-Terre… Bref, tous ces chantiers seront construits. 

Cela ne concerne pas les trente-trois établissements dont le Premier ministre a annoncé la création, le 6 octobre.
Comment allons-nous les financer ? D’abord par le budget pour 2017 que le Parlement va discuter, puisque nous avons inscrit 

un peu plus de 1 milliard d’autorisations d’engagement...”

Nous élus d’opposition municipale et de majorité présidentielle pensons profitable d’ajouter à cette intervention une attention 

concernant la distance entre la crèche FAVARD (inaugurée en 2015) et les bâtiments des personnes détenues qui passerait 

de 270m à 150m d’après la connaissance que nous avons du permis de construire.

Nous nous félicitons d’avoir sollicité fin août notre député de circonscription Alain ROUSSET et le remercions de son soutien. 

Aussi nous serions honorés de recevoir le Ministre de la Justice pour entendre ses éléments justificatifs du lancement du projet.

Travaux à la Poste

Le texte de Sud Ouest du mercredi 19 octobre page 26 «Une motion pour la reconstruction de la prison» :

Les opposants PS s’abstiennent, estimant notamment que « vu la réalité sociale et économique, nous ne pouvons pas insister 

sur la nécessité de prévoir des travaux de ravalement pour que ce bâtiment soit en accord avec les aménagements de qualité du centre-ville ».

L’information donnée au journaliste par la liste «Gradignan Notre Vision» : 

Nous aurions aimé pouvoir voter "POUR" cette délibération, car en effet "La Poste" est chargée du service universel défini par 

la directive postale 97/67/CE du parlement Européen. Ce service fait donc partie des services que la nation doit assurer au public.

Aussi, le recul du volume des courriers et des colis et la compétition stérile imposée par le néolibéralisme sur ses domaines 

d’activités historiques conduit le groupe «La Poste» à se développer sur de nouveaux services (tels que course urbaine urgente,

 transport alimentaire frais et surgelé).

Notre intervention concernant la délibération 7 «Transformation de l’agence postale de Malartic en relais de poste» du 

conseil municipal du 13 janvier de cette année évoquait la possibilité de transformer cette agence en une «Agence Postale Communale».

Cette agence aurait pu et dû prendre le relais durant la phase des travaux du bureau de poste.

En cohérence de notre argumentaire et de la réalité sociale et économique, nous ne pouvons pas insister sur la nécessité 

de prévoir des travaux de ravalement pour que ce bâtiment soit en accord avec les aménagements de qualité du centre ville.