Nouvelles

Intervention de M. Jean-Yves MAMES

Conseiller Municipal

« Gradignan Notre Vision »

Objet : Motion concertation publique création ligne de Tramway.

           Délibération 2017/03/00

Monsieur le Maire,

Mesdames, Messieurs les conseillers municipaux,

En effet, Gradignan a besoin de services de transports performants pour répondre aux déplacements de ses habitants 

et maintenir l’attractivité de la commune.

En 1998, la municipalité a refusé le tramway et demande un tramway depuis 2007.

Réponse : le tramway n’a pas fait l’objet de délibération en 1998.

Notre réponse : probablement, mais le maire de l'époque a refusé le tramway auprès de la CUB.

La première délibération du Conseil Municipal du 15 décembre 2014 a créé un comité « mobilité tramway ». 

Encore à ce jour, nous ne connaissons pas le règlement intérieur et le mode de candidature à ce comité. 

Depuis sa création les élus municipaux n’ont pas été informés du résultat des travaux de ce comité. 

Nous y voyons là un manque de transparence préjudiciable au débat démocratique. 

Afin de lever toute ambiguïté qui pourrait nous être imputée, 

nous ne sommes pas contre le tramway, 

mais simplement dubitatifs sur la crédibilité du projet et donc sur le fait de pouvoir en disposer un jour car :

- le montant du kilomètre de tramway est de 20 millions d’euros

  Par conséquent, le montant estimatif du projet initial qui allait jusqu’au CHU Pellegrin est de 210 millions d’euros 

  et le montant estimatif du projet qui irait jusqu’à Cenon est de 600 millions d’euros (sans connaître le trajet).

  A ces deux montants doit être ajouté le prix d’un pont traversant la rocade (prix de l’ordre de 60 millions d’euros) 

  et l’achat de tramways (prix d’une rame 2,8 millions d’euro).

  Hors Conseil Municipal : 

 pour information vous pouvez actuellement rallier Gradignan à Cenon en 1h14 par le trajet suivant :

   - bus 21 (Primevères Gradignan -> Peixotto  Talence

   - Tram B (Peixotto Talence -> Hotel de Ville Bordeaux)

   - Tram C (Hotel de Ville Bordeaux -> Galin Cenon)

  Est ce que le temps de trajet sera plus court avec la future ligne?

-  le montant de 600 millions d’euros représente 40% du budget annuel de la Métropole.

   L’ampleur économique, l’intérêt public et le nombre de communes concernées par ce projet nécessitera 

   plusieurs années de réflexion au sein du conseil métropolitain avant d’être notifié.

 - la ligne de ce projet sera construite sur plusieurs années et débutera pour satisfaire à l’exigence de l’exploitant, 

    par l’extrémité où le flux de voyageurs sera le plus important c’est à dire Cenon.

  - l’estimation du flux en nombre de voyageurs sur la commune diminuera probablement, 

    car les habitants des communes de Cestas, Canéjan et Léognan prendront l’habitude d’utiliser 

    les lignes B et C du tramway dans l’attente de cette nouvelle ligne. 

    La création d’habitats sur Gradignan ne compensera que partiellement cette diminution.

  - l’étude commanditée par la commune de Bordeaux et présentée le 30 septembre 2016 par A ’Urba 

    sur le futur des boulevards de 2025 à 2044, imagine des espaces publics mixtes et modulables

    et n’envisage pas la circulation d’un tramway dans ses plans de voirie.

    (cf. sur ce site, la nouvelle : Boulevards 2025 à 2044 pas de Tramway ).

Pour notre part, notre position n’a pas changé depuis les élections municipales de 2014.

Notre programme et notre ambition sont de développer deux voies dédiées aux transports publics.

La première relierait notre commune à Bordeaux (axe Nord Sud), la seconde (axe Est Ouest) relierait 

notre commune à Pessac et Villenave d’Ornon par des parcs intermodaux avec les tramways des lignes B et C.

Les véhicules circulants sur ces voies seraient adaptés au nombre d’usagers et évolueraient dans le temps 

pour y répondre, soit de l’autobus au tramway en passant par le bus à haut niveau de service.

Le nombre d’arrêts sur la commune pour chacune de ces voies dédiées serait de quatre de sorte à 

pouvoir garantir la régularité et le débit de ces deux lignes.

Les habitants de la commune pourraient rallier ces 8 arrêts par des navettes publiques qui circuleraient à 

l’intérieur de la commune dans les quatre cadrans définis par la croisée des deux lignes.

L’avantage de notre projet est d’être d’un montant inférieur pour permettre la création de deux lignes et 

d’une ampleur moindre pour le rendre accessible des habitants au plus tôt.

Pour autant, nous soutenons cette motion pour donner l’opportunité d’exister à votre projet 

sans croire une minute à son aboutissement pour les raisons invoquées.

Dans ce cadre d’échange de bons procédés, nous aimerions pouvoir exposer notre projet aux habitants 

durant la concertation publique.

Réponse : oui

Je vous remercie de bien vouloir annexer cette déclaration au procès-verbal de cette séance.

Jean-Yves MAMES