À l’heure où dans nombre de pays occidentaux dont la France, la pression fiscale exercée sur les plus fortunés s’allège sensiblement, le Fonds monétaire international (FMI) jette un pavé dans la mare. À la veille de sa réunion d’automne, qui commence le 13 octobre, l’organisation dirigée par Christine Lagarde “a lancé un ferme avertissement aux dirigeants politiques : en réduisant les impôts des riches, les gouvernements risquent de saper la croissance économique”, annonce le New York Times.

LIRE LA SUITE